Home Tournai XIIe siècle

Articles en ligne


XIIe siècle
PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 17 Janvier 2010 20:41

La première enceinte communale

 

En 898, Charles le simple confirme le pouvoir de l'évêque et lui donne le pouvoir comtal sur Tournai.  Sur la rive droite, les environs de la ville tombent aux mains des comtes de Flandre qui y établissent un château sur un îlot de l'Escaut : l'ile Saint Pancrace (aussi appelée « le Bruyle »).  A partir de 912, les travaux relèveront le rempart de la ville : c'est l'enceinte épiscopale.

Assiégé en 1054, le château du Châtelain flamand du Tournaisis, et non la cité épiscopale, fut pris, pillé et incendié par l'empereur Henri III alors en guerre contre Baudouin de Lille, comte de Flandre.  L'empereur aurait installé son camp dans le quartier Saint-Brice, toujours sans défense.

Vers 1147, la ville est érigée en commune. En 1188, tournai dépend directement de la couronne française.  Le roi Philippe Auguste accorde à la ville une charte de franchises, lui garantissant un lien direct avec la couronne.  Tournai devient un bastion avancé du royaume de France orienté contre le Saint Empire et faisant peser une menace directe sur ses turbulents vassaux comme le comte de Flandre.

De 1188 à 1202, la première enceinte communale est construite.  Elle protège les quartiers du marché, de Saint-Piat et de saint-Brice.

 

Assiégé en 1054, le château du Châtelain flamand du Tournaisis, et non la cité épiscopale, fut pris, pillé et incendié par l'empereur HENRI III alors en guerre contre Baudouin de Lille, comte de Flandre. L'empereur aurait installé son camp dans le quartier Saint-Brice, toujours sans défense.
Mise à jour le Dimanche, 19 Septembre 2010 20:14
 


Valid XHTML and CSS.