Home Tournai

Articles en ligne


Histoire militaire de Tournai
Introduction PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 22 Janvier 2010 21:05

 

Tournai est une ville au passé riche : l'une des plus anciennes villes de Belgique, première capitale et berceau des rois de France. Il est donc normal d'y retrouver de nombreux vestiges militaires.
S'il n'y a plus de vestiges apparents de l'époque romaine, son nom est influencé par la langue latine.
Des Francs, il ne reste que le souvenir du fabuleux trésor de Childéric.
Le moyen-âge nous laisse de nombreux vestiges de la première et de la seconde enceinte communale. De nombreuses tours et courtines sont encore visibles dans les rues, dans certains jardins particuliers ou intégrés dans de nouvelles constructions (tour des Dominicains).
L'ancien donjon de la citadelle qui a été construite par les anglais en 1515 (Tour Henry VIII) nous rappelle que Tournai est la seule ville belge à avoir été anglaise.
La deuxième enceinte est ensuite modernisée par Vauban et le passage de Louis XIV laisse de nombreuses traces d'architecture militaire : souterrains de la citadelle, casernes et hôpitaux militaires des XVII et XVIIIe siècles.


Les hollandais marquent le XIXe siècle de leur empreinte : casernes du pentagone de la citadelle aujourd'hui quartier Général Baron Ruquoy et fortins avancés de l'ancienne citadelle (lunettes No1 (Fort-Art) et No2).
Outre les deux guerres mondiales qui laissent de nombreux souvenirs douloureux comme le sacrifice des Vendéens le 24 août 1914 ou les bombardements de 1940 et 1944, le XXe siècle voit les casernes se transformer. Sous le règne du roi Léopold II, la caserne Saint-Jean perd ses bâtiments de l'époque de Louis XIV pour être transformée tandis que les casernes hollandaises de l'ancienne citadelle sont une première fois modernisées et qu'un nouvel hôpital militaire (De Bongnie) est construit.
Aujourd'hui, malgré de brillants projets de rénovation urbaine (hôpital militaire De Bongnie, Tour Henry VIII) et de belles réalisations (Fort rouge), nombres de ces vestiges sont menacés : les fortifications des tours Saint-Jean et Marvis disparaissent sous les lierres qui menacent leur stabilité, le Pont des Trous est au cœur des préoccupations de nombreux Tournaisiens inquiets des projets d'élargissement de l'Escaut, les vestiges de l'ancienne porte principale des citadelles françaises et hollandaises sont envahis par la végétation qui finira par déstabiliser l'ensemble.... Il y a encore beaucoup à faire pour valoriser tout le patrimoine militaire de notre ville.


Mise à jour le Mardi, 09 Février 2010 19:53
 


Valid XHTML and CSS.