Home Les Citadelles La citadelle française Citadelle française -6

Articles en ligne


PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 26 Janvier 2010 11:44

Période autrichienne et république française

 

Le 05 janvier 1749, suite au traité d'Aix-la-Chapelle signé l'année précédente, Louis XV rend Tournai à Marie-Thérèse d'Autriche.

Les Tournaisiens sont heureux de ce départ car ils étaient écrasés d'impôts.  Moqueusement, leur délégué souhaitera "bon voyage" au commandant de place.

Pour libérer les Pays-Bas Autrichiens de ses homologues des Pays-Bas, il fit détruire les places fortes de la Barrière dont Tournai.  Sa citadelle déjà amputée, disparut bientôt complètement.  La Ville récupérant le quartier Sainte-Catherine, y fit tracer des rues, le porcelainier Péterinck obtenant l'adjudication de la plupart de ces travaux. Demeures de particuliers et édifices publics s'y élèvent bientôt.

 

1804 - Plan de Tournai et de la sa citadelle par le Capitaine du Génie Mabille

 

Il faudra attendre la révolution française de 1789 pour que, s'inquiétant du nouveau danger, les Autrichiens entreprennent quelques travaux de réparation.

Le 7 novembre 1792, la victoire du général français Dumouriez à Jemappes fera passer la Belgique sous domination française.  Après une nouvelle occupation autrichienne du 30 mars 1793 au 3 juillet 1794, Tournai retourne à la France.  Seules quelques études et projets de réhabilitation seront menés en vue d'une remise en état du site.  Il faudra attendre la chute de Napoléon en 1814 pour que les anglais qui occupent la ville commencent la remise en état des fortifications tournaisiennes.  Wellington entend créer une ligne de défense orientée contre la France.

 

La citadelle d'après un relevé du Capt Mabille.


Après Waterloo (1815), ceux-ci céderont la place aux hollandais qui reconstruiront la place.

 

Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2010 11:54
 

Valid XHTML and CSS.